Coopération Douala-Bordeaux. Un accord de coopération signé entre la PAD et le Grand Port d d Bordeaux sous la houlette de la Ville de Douala.


Partager cette actualité :

Comme l'a certainement déjà titré le Port Autonome de Douala, LE PORT DE DOUALA ET LE PORT DE BORDEAUX SE DONNENT LA MAIN. Donnant suite aux multiples échanges entre les deux places portuaires initiés et entretenus par la Ville de Douala, les deux ports ont paraphé un accord-cadre de partenariat de trois ans hier matin à Douala. Cet accord- cadre signé côté PAD par Cyrus Ngo'o son Directeur Général et côté GPMB par Renaud Picard, Directeur Général suppléant, portera entre autres sur : la promotion des échanges commerciaux entre les deux institutions ; la promotion du développement et l’amélioration de la relation ville-port ; l’aspect commercial, logistique et industriel de l’activité portuaire ; le développement des relations entre les différents partenaires composant les deux communautés portuaires ; la planification du développement portuaire ; la gestion des résidus de dragage ; l’accompagnement à l’élaboration du schéma directeur du développement du port; le suivi de la marée et des solutions de gestion optimale de la ressource naturelle d’eau pour la navigation ; le contrôle des fonds : sondages, dragages, hydrographie ; l’accompagnement dans l’élaboration d’un plan sectoriel de protection de l’environnement. Les présentations précédant ladite cérémonie d d signature auront fait ressortir les similitudes du Grand Port Maritime de Bordeaux et du Port Autonome de Douala. Ces deux places portuaires sont en effet deux Ports d’estuaires. Douala et Bordeaux ont en commun d’être connectés et ouverts sur le monde avec une position stratégique sur la façade atlantique qui en fait des outils incontournables pour le développement et le rayonnement des villes et régions auxquels ils appartiennent, renforçant ainsi leur attractivité. L’Accord a été signé en présence du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, Dr Fritz Ntonè Ntonè et de l’Adjoint au Maire de Bordeaux Métropole, Pierre de Gaétan Njikam-Mouliom, lesquels se révèlent comme géniteurs de ce chantier de réconciliation de la Ville de Douala avec le Wouri, son fleuve.

Commentaires