Centrale à gaz: le plus de Logbaba


Partager cette actualité :

L’usine, construite dans l’arrondissement de Douala III, a été inaugurée fin avril 2015.

Fournir de l’énergie « propre » aux entreprises. Telle a été l’ambition de la centrale à gaz de Bassa-Logbaba, inaugurée fin avril 2015. Un investissement de quelque 20 milliards de francs.

Il faut dire que très vite, une vingtaine de premiers clients avaient manifesté leur intérêt, et s’étaient raccordés, si l’on peut dire, au réseau qui se mettait en place.

Et qui allait fournir plus de 50 Mégawatts (MW), produits à partir de gaz naturel. La plateforme d’exploitation du gaz de Logbaba, rappelons- le, est le premier projet d’exploitation de gaz naturel en Afrique centrale.

Il fait partie des rares projets d’exploitation de gaz on-shore dans le monde. Spécificité relevée par des spécialistes : la centrale de Logbaba produit du méthane pur, avec très peu de résidus.

Pour ce qui est de la distribution, l’entreprise a mis en place un réseau constitué de pipelines souterrains. En tout, quelque treize kilomètres de tuyaux enfouis dans le sol traversent la ville de Douala et desservent les clients de l’usine, devenue Gaz du Cameroun (Gdc).

Ces clients sont principalement des entreprises industrielles. Désormais fonctionnelle, cette nouvelle infrastructure vient renforcer l’offre énergétique du pays, et réduire de manière les coupures d’électricité dans la mégapole de Douala et ses environs.

Le Cameroun, qui ambitionne de devenir une économie émergente à l’horizon 2035, s’est engagé à produire davantage d’électricité, non seulement pour combler le gap qui se situe entre 75 MW et 100 MW par an, mais également se positionner comme exportateur de l’électricité.

Ce programme de développement tient compte de la construction des barrages hydroélectriques, l’exploration des énergies renouvelables, aussi bien la biomasse, l’éolien que le solaire.

La centrale de Logbaba constitue donc une pierre supplémentaire au projet qui vise à faire du Cameroun un hub énergétique dans la sous-région Afrique centrale.

https://www.cameroon-tribune.cm/article.html/20600/fr.html/centrale-gaz-plus

 

 

Commentaires