MOT DE BIENVENUE DE MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT AUPRES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’ACCUEIL DU NAVIRE-HÔPITAL « AFRICA SHIPS » A DOUALA


Partager cette actualité :

PORT DE DOUALA, LE JEUDI 17 AOUT 2017

  • Monsieur le Ministre de la Santé Publique
  • Messieurs les Membres du Gouvernement
  • Monsieur le Gouverneur de la Région du Littoral
  • Monsieur le Préfet du Département du Wouri
  • Honorables Membres du Parlement
  • Mesdames et Messieurs les Membres de l’ONG Mercy Ships
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux
  • Leurs Majestés les Chefs Traditionnels
  • Chers patients
  • Chers habitants de la Ville de Douala
  • Mesdames et Messieurs

Permettez-moi, avant toute chose, de souhaiter la bienvenue à Monsieur le Ministre de la Santé Publique, ainsi qu’aux différents Membres du Gouvernement qui ont fait le déplacement, témoignant ainsi de la haute importance que le Chef de l’Etat en personne et le Gouvernement de la République tout entier ont placé en cette mission humanitaire.

Qu’il me soit ensuite permis de souhaiter une cordiale bienvenue, au Cameroun en général, et plus particulièrement dans la ville de Douala, à l’ensemble des Membres de l’équipe de l’Organisation non Gouvernementale internationale dénommée « Mercy Ships ».

C’est l’occasion pour moi, au nom de toutes les populations de la ville de Douala et en ma qualité de 1er Magistrat de la ville de Douala, qui a le privilège d’accueillir et d’abriter en son port ce navire-hôpital durant toute sa mission au Cameroun, soit pendant dix (10) mois, mais aussi de porte-parole, pour la circonstance, de l’ensemble des édiles nationaux, de remercier Son Excellence le Président de la République, Monsieur Paul BIYA, qui a permis avec magnanimité ce programme pour le grand bien de l’ensemble des camerounais qui vivent avec certaines affections nécessitant des moyens financiers importants et un plateau technique conséquent, pour entretenir l’espoir et entrevoir la guérison de ces concitoyens, qui ne demandent qu’à vivre comme tous ceux qui sont bien portant.

 

Nous sommes habitués à voir, au travers des émissions des chaînes de télévision, des appels au secours pour l’un ou l’autre camerounais, enfant ou adulte, dont des parents, démunis, sont dans le désespoir total face à l’affection de leur parent. Aujourd’hui, ce sont des traitements de masse pour plusieurs milliers de ces personnes vivant avec des maladies ou des déformations, voire des malformations dont la prise en charge peut s’avérer délicate sous nos cieux, qui sont proposés dans le cadre de ce programme.

En effet, ce qui a paru pour certains comme une utopie à l’annonce de cette mission, voire un coup de bluff, s’avère aujourd’hui être une réalité, encore difficile à cerner pour plusieurs de nos compatriotes des 10 régions du Cameroun atteints de fistules obstétricales, de problèmes maxillo-faciaux, de troubles visuels, de problèmes dentaires ou encore d’affections orthopédiques. Il est toujours difficile à un être humain, sous nos cieux, de croire qu’il puisse bénéficier gratuitement d’une prise en charge totale sur le plan médical.

Monsieur le Ministre,

Vous voudrez bien transmettre au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur le Président de la République, toute la reconnaissance des habitants de la ville de Douala qui associent leurs voix à celles des populations de toutes les Régions du Cameroun pour cet acte hautement humanitaire.

Chers concitoyens, vous qui vous êtes inscrits et avez été retenus pour cette opération, la ville de Douala est heureuse de vous accueillir et d’apporter ainsi son soutien tout entier à cette initiative du Gouvernement. Sentez-vous chez vous ici à Douala durant toute la durée de votre séjour que je souhaite le plus agréable possible. Je suis persuadé que vous retournerez dans vos Régions d’origine avec un véritable sourire d’espérance pour la nouvelle vie qui va s’ouvrir devant vous. N’oubliez surtout jamais cette chaîne de solidarité nationale et internationale qui entretient le sentiment d’appartenance à une nation fière de tous ces enfants et prête à beaucoup de sacrifices pour chacun d’eux.

Je ne saurais terminer ce propos sans appeler nos hôtes, les bénévoles de l’ONG « Mercy Ships », ainsi que tous ceux qui vont être impliqués dans cette opération, à se sentir à l’aise à Douala et à profiter, autant que possible, aux délices de notre ville, surtout lorsque le temps le leur permettra.

Pour que continue à vivre la solidarité nationale et internationale,

Que vive la ville de Douala,

Et pour que vive le Cameroun et son illustre Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, le Président de la République.

JE VOUS REMERCIE DE VOTRE BIENVEILLANTE ATTENTION

 

Commentaires